Thèmes Thème
ThèmeDiplomatie de la France
Année début1944
Année fin1991
SynopsisÀ la fin de la guerre, le dessein géopolitique de de Gaulle est de contrôler et diviser l'Allemagne avec l'aide de l'URSS et de réunir l'Europe occidentale dans le cadre d'une fédération autour de la France, en y incluant la Rhénanie et le Ruhr, de façon à endiguer la puissance soviétique éventuellement avec l'aide américaine, dans une politique d'équilibre entre les deux très grandes puissances.


10/09/1944 Georges Bidault, ministre des Affaires étrangères, poste qu'il gardera - sauf pour une brève interruption - jusqu'au 26 juillet 1948
23/10/1944 Le Gouvernement provisoire de la République française (GPRF) est reconnu par les États-Unis, l'Union soviétique, le Royaume-Uni et le Canada
10/12/1944 Rencontre à Moscou entre Staline et de Gaulle, signature d'un pacte franco-soviétique dans l'objectif d'obtenir le soutien soviétique à la politique française vis-à-vis de l'Allemagne après la guerre
22/08/1945 En visite à Washington, de Gaulle rencontre Truman à plusieurs reprises, dans un objectif d'équilibre des relations avec les États-Unis et l'URSS, et de partage des inquiétudes françaises vis-vis de l'Allemagne mais aussi à l'égard de l'URSS
02/09/1945 Proclamation de l'indépendance de la République démocratique du Viêt-nam dans une déclaration signée par Ho Chi Minh au nom du gouvernement provisoire
05/10/1945 Déçu de l'attitude des Soviétiques qui ne soutiennent pas les positions françaises sur la question allemande, de Gaulle reprend l'idée d'une « Europe occidentale » regroupant la France, le Benelux, l'Italie, la Rhénanie et la Ruhr, et peut-être le Royaume-Uni
28/05/1946 Signature des accords Blum-Byrnes octroyant une aide financière à la France, premier pas d'un rapprochement de la politique extérieure de la France avec les États-Unis
17/06/1946 Georges Bidault, ministre des Affaires étrangères du GPRF, annonce l'intention de la France de s'approprier les mines de la Sarre et de former une union économique, douanière et monétaire entre la Sarre et la France
23/11/1946 Bombardement de Haïphong par la marine française, marquant la volonté de la France de reprendre le contrôle de l'Indochine
22/01/1947 Premier gouvernement de la IVe République, dirigé par Paul Ramadier, qui prolonge le tripartisme du GPRF et par conséquent en matière de politique extérieure la politique de neutralité et d'équilibre entre les grandes puissances adoptée par de Gaulle au sortir de la guerre, de conclusion d'alliances bilatérales et de maintien de l'Empire
04/03/1947 Signature du traité de Dunkerque d'assistance mutuelle entre la France et le Royaume-Uni
27/07/1947 Discours de Rennes du général de Gaulle qui dénonce le péril communiste après le « coup de Prague » et rappelle son opposition à une politique des blocs en entretenant le mythe du « partage du monde » à Yalta, fondateur de la politique française dans la guerre froide
08/11/1947 Issue des élections régionales du 5 octobre 1947, l'assemblée constituante approuve une constitution par laquelle la Sarre devient un État partiellement autonome sous le nom de Saarland, placé sous tutelle française
17/12/1947 Après l'échec de la CMAE, Bidault ouvre la porte à l'adjonction de la zone d'occupation française à la bizone anglo-américaine, et à des discussions secrètes de coopération militaire, à l'origine du traité de l'Atlantique Nord
19/12/1947 Sur proposition de G. Bidault, le Conseil des ministres autorise l'ouverture de négociations pour la création d'un « organisme militaire de sécurité » avec le Royaume-Uni, les États-Unis et le Benelux
23/02/1948 Ouverture de la Conférence de Londres entre les « Trois Puissances » occidentales et les trois pays du Benelux en vue de définir une vue conjointe sur l'Allemagne
17/03/1948 Traité intergouvernemental de défense de Bruxelles, signé par la France, le Royaume-Uni, la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg
19/07/1948 Déclaration fondatrice du Conseil de l'Europe faîte par Georges Bidault à La Haye
24/01/1949 La France reconnaît de facto Israël, la reconnaissance de jure intervenant le 20 mai 1949 après que les armistices mettant fin au premier conflit israélo-arabe aient été conclus
08/04/1949 Accord de Washington entre les Trois Puissances occidentales sur un nouveau statut unique d'occupation dans le contexte de l'instauration de la République Fédérale d'Allemagne (RFA)
11/05/1949 Admission d'Israël à l'ONU par un vote acquis avec 37 votes pour (dont la France, les États-Unis et l'URSS), 12 votes contre et 9 abstentions (dont le Royaume-Uni)
09/05/1950 Déclaration de Robert Schuman, considérée comme fondatrice de l'Europe d'aujourd'hui, proposant la création de la CECA
29/01/1951 Rencontre à Washington entre Pleven et Truman dont leurs trois entretiens portent sur la situation en Asie du Sud-Est et l'aide américaine à la France
08/08/1953 Dans un grand discours de politique étrangère prononcé au Soviet suprême, Georgy Malenkov rappelle que l'URSS et la France sont liées par une longue amitié et un traité, exhorte la France à « revenir à une politique étrangère autonome », et déclare que « toute tentative d'attacher la France à la Communauté européenne de défense équivaut à livrer ce pays aux mains des revanchards allemands »
15/07/1954 Premier contrat d'acquisition d'avions de combat par Israël à Dassault, dont les Ouragan, Mystère IV et Mirage III formeront l'essentiel de l'armée de l'air israélienne durant la crise de Suez en 1956 et la guerre des Six Jours en 1967
01/11/1954 Insurrection du Front de libération nationale en Algérie
24/10/1956 La France, le Royaume-Uni et Israël s'entendent secrètement sur un plan d'attaque de l'Égypte, connu sous le nom de « Protocole de Sèvres », afin de reprendre le contrôle du canal de Suez
05/12/1956 Durant la présidence du Conseil de Guy Mollet, création du Comité des applications militaires de l'énergie atomique (CAMEA) au sein du CEA, marquant le lancement véritable du programme nucléaire militaire français
01/10/1957 La France et Israël signent un accord secret pour la fourniture d'un réacteur nucléaire à des fins civiles, mais permettant de produire le plutonium nécessaire à la fabrication de bombes atomiques
25/11/1957 Signature d'un protocole entre la France, la RFA et l'Italie dans le domaine militaire, incluant les armes nucléaires
08/04/1958 Signature par la France, l'Allemagne et l'Italie d'un protocole concernant le co-financement d'une usine de séparation isotopique à Pierrelatte
01/06/1958 Investiture de Charles de Gaulle à la présidence du Conseil, en France
13/06/1958 Premier discours radiodiffusé du général de Gaulle depuis son retour au pouvoir, dans lequel il expose les thèmes principaux de son action sur les plans intérieur et extérieur
17/06/1958 Réunion d'un Comité de défense où de Gaulle définit la stratégie nucléaire de la France : accélération du programme atomique national, confirmation de la date de la première explosion nucléaire française, terme mis au projet de coopération nucléaire avec l'Italie et l'Allemagne
22/07/1958 De Gaulle confirme l'ordre d'expérimenter l'arme nucléaire pendant le premier trimestre 1960
14/09/1958 Première rencontre entre de Gaulle et Adenauer, marquant le début de la réconciliation entre la France et l'Allemagne
17/09/1958 Le général de Gaulle adresse à Eisenhower et Macmillan un mémorandum relatif au souhait de la France de réformer le fonctionnement de l'OTAN
20/10/1958 Eisenhower répond par la négative aux demandes formulées par de Gaulle dans son mémorandum du 17 septembre
23/10/1958 À l'occasion d'une conférence de presse, de Gaulle confirme que la France refuse la proposition d'arrêt des expériences nucléaires faite à l'ONU par les trois puissances nucléaires qu'il considère être une manœuvre pour ne pas désarmer et empêcher la France de devenir à son tour une puissance nucléaire, ce qu'elle compte devenir au plus vite
26/11/1958 De Gaulle se rend à Bad Kreuznach pour une seconde rencontre avec Adenauer : il accorde son soutien face aux menaces de Khrouchtchev dirigées contre Berlin
25/03/1959 De Gaulle affirme, lors d'une conférence de presse, que la réunification est le destin normal du peuple allemand, rejette fermement l'ultimatum de Khrouchtchev relatif à Berlin et apporte un soutien plein et entier à la RFA et au chancelier Adenauer
05/07/1959 La Sarre est intégrée à la RFA
02/09/1959 Visite en France d'Eisenhower, que de Gaulle souhaite très amicale et chaleureuse, jusqu'au 4 septembre
03/11/1959 de Gaulle déclare qu'il faut que la défense de la France soit française, et qu'elle doit reposer sur une force de frappe basée sur un armement atomique
10/11/1959 Lors d'une conférence de presse, de Gaulle analyse le contexte international dans lequel il voit des espoirs de détente, approuve l'idée d'un sommet des « Quatre puissances » et renouvelle son refus de renoncer aux essais nucléaires
13/02/1960 Premier essai nucléaire français à Reggane dans le Sahara, baptisé Gerboise bleue
25/03/1960 À Paris, Khrouchtchev rencontre de Gaulle et renouvelle ses menaces relatives à la signature d'un traité avec l'Allemagne de l'Est (RDA) qui mettrait fin aux droits des occidentaux, de Gaulle maintient son opposition
22/04/1960 Visite officielle de de Gaulle aux États-Unis, où il rencontre Eisenhower à plusieurs reprises
31/05/1960 Le général de Gaulle commente la situation internationale, suite à l'échec du sommet de Paris deux semaines plus tôt
29/07/1960 Rencontre entre de Gaulle et Adenauer, qui relance le rapprochement franco-allemand et la construction européenne en posant les bases d'une Europe politique selon des modalités connues comme le « Plan Fouchet »
20/05/1961 Ouverture à Évian des négociations entre la France et les plénipotentiaires du GPRA (Gouvernement provisoire de la République algérienne)
20/05/1961 Visite du général de Gaulle au chancelier Adenauer à Bonn pour préparer la conférence européenne au sommet du 18 juillet au cours de laquelle doivent être examinées une première version du « Plan Fouchet »
31/05/1961 Rencontre à Paris entre de Gaulle et Kennedy, qui s'accordent sur une politique de fermeté concernant Berlin
19/10/1961 Christian Fouchet présente à la Commission d'études mise en place par les six États membres de la CEE, un premier projet de traité (Plan Fouchet I) établissant une union d'États indissoluble fondée sur la coopération intergouvernementale et le respect de l'identité des peuples et des États membres
18/01/1962 La Commission constituée par les six États membres de la CEE examine de nouvelles propositions françaises relatives à l'union politique, dites Plan Fouchet II
18/03/1962 Signature des accords d'Evian, marquant la fin de la guerre d'Algérie
08/04/1962 Les Français approuvent par référendum les accords d'Évian relatifs à l'indépendance de l'Algérie
17/04/1962 Les ministres des Affaires étrangères de la CEE réunis à Luxembourg constatent leur désaccord sur le modèle d'union politique tel que proposé dans le « Plan Fouchet »
11/05/1962 Long entretien entre Kennedy et Malraux, qui met en évidence les divergences de vues entre les États-Unis et la France
15/05/1962 De Gaulle aborde les questions européennes et internationales au cours d'une conférence de presse
02/06/1962 Entretien à l'Elysée entre de Gaulle et Adenauer après l'échec du « Plan Fouchet »
01/07/1962 Plus de 90 % des électeurs d'Algérie participent au référendum d'autodétermination de l'Algérie, la quasi totalité votent en faveur de l'indépendance, mettant fin à huit ans de guerre
03/07/1962 Déclaration du général de Gaulle par laquelle la France reconnaît officiellement l'indépendance de l'Algérie
14/01/1963 Lors de sa conférence de presse, de Gaulle s'oppose à l'entrée du Royaume-Uni dans la CEE et refuse la proposition de force nucléaire multilatérale (MLF) faîte par Kennedy
15/06/1963 Ratification du traité de l'Élysée par le Bundestag, mais assortie d'un préambule qui le vide largement de sons sens
29/07/1963 De Gaulle annonce que la France ne signera pas le traité d'interdiction des essais nucléaires, tout en insistant sur l'ancienneté et la solidité de l'amitié franco-américaine
21/09/1963 Quinzième et dernière entrevue entre de Gaulle et Adenauer, ce nombre illustrant l'importance de la relation personnelle entre les deux hommes d'État dans la construction du rapprochement franco-allemand et de l'Europe
18/10/1963 Missionné par de Gaulle, Edgar Faure entame une visite secrète en Chine où il rencontre les principaux dirigeants, préparant le terrain à la reconnaissance
27/01/1964 Reconnaissance de la Chine Populaire par la France
23/07/1964 Au cours d'une de ses conférences de presse régulières, de Gaulle exprime sa déception quant aux relations entre la France et le RFA
21/09/1964 Voyage marathon du général de Gaulle en Amérique du Sud
04/02/1965 Au cours d'une conférence de presse, de Gaulle dénonce la logique de confrontation entre les blocs et plaide pour l'amélioration des rapports en Europe entre l'Est et l'Ouest
27/04/1965 De Gaulle expose sa vision de la politique étrangère et de défense de la France dans une allocution radio-télévisée
01/07/1965 La France ouvre la « crise de la chaise vide » dans les institutions de la CEE, après l'échec des négociations portant sur le règlement financier de la politique agricole commune pour la période du 1er juillet 1965 au 31 décembre 1970
09/09/1965 Conférence de presse de Charles de Gaulle annonçant le retrait français de l’OTAN au plus tard en 1969
14/12/1965 Lors de la campagne pour l'élection présidentielle, de Gaulle expose sa vision de l'Europe et des relations franco-américaines
16/02/1966 Dernier essai nucléaire français réalisé en Algérie
19/04/1966 Débat à l'Assemblée nationale sur une motion de censure déposée par la FGDS contre la décision de quitter l'OTAN
01/12/1966 Rencontres entre de Gaulle et Kossyguine à Paris, échanges sur l'OTAN et le pacte de Varsovie, la sécurité en Europe, les frontières issues de la Seconde Guerre mondiale, la guerre du Viêt Nam
24/05/1967 De Gaulle met en garde Abba Eban, le ministre israélien des Affaires étrangères, contre une éventuelle ouverture des hostilités par Israël.
02/06/1967 Dans le contexte du conflit israélo-arabe, la France met en garde contre une éventuelle ouverture des hostilités et décrète un embargo sur les livraisons d'armes aux pays concernés, mesure qui touche essentiellement Israël
22/11/1967 Adoption de la résolution 242 par le Conseil de sécurité de l'ONU,
27/11/1967 Au cours d'une conférence de presse, de Gaulle s’oppose une deuxième fois à l’entrée du Royaume-Uni aux Communautés européennes et s'exprime sur le conflit israélo-arabe
14/05/1968 Visite officielle de de Gaulle en Roumanie
21/08/1968 La France condamne l'invasion soviétique en Tchécoslovaquie en ces termes : « L'intervention armée de l'URSS montre que le gouvernement de Moscou ne s'est pas dégagé de la politique des blocs imposée à l'Europe par l'accord de Yalta »
03/01/1969 Embargo total de la France sur les ventes d'armes à Israël
27/04/1969 Tenue d'un référendum menant à la démission du président français Charles de Gaulle
26/10/1971 Sommet franco-soviétique à Paris entre Brejnev et Pompidou, où les questions de sécurité en Europe occupent une place centrale
06/10/1972 La France et la Pologne signent un traité d'amitié et de coopération, Edward Gierek exprime toutefois sa déception de ne pas bénéficier d'un statut plus favorable que la France ne le lui accorde
11/02/1974 Conférence de Washington sur l'énergie
17/06/1975 Le président français, Valéry Giscard d'Estaing, se rend en Pologne pour une visite de quatre jours, de nombreux accords de coopération sont signés, le communiqué final met l'accent sur la détente en Europe et appelle à la tenue d'une conférence sur le désarmement
04/01/1979 Lors de la conférence de la Guadeloupe, les quatre dirigeants occidentaux abordent les questions nucléaires et diplomatiques
19/05/1980 Sommet entre Giscard-d'Estaing et Brejnev, à Varsovie en présence de Gierek, premier sommet d'un dirigeant occidental avec la direction soviétique depuis l'invasion de l'Afghanistan
18/01/1989 Visite de François Mitterrand en Bulgarie
14/06/1989 Visite de François Mitterrand en Pologne, où il annonce un rééchelonnement de la dette polonaise
La politique étrangère de la France depuis 1945
Chap. 3 - Le rétablissement du rang (1958-1961)
Page : 65 - 80
La politique étrangère de la France depuis 1945
Chap. 1 - La difficile entrée en guerre froide (1945-1950)
Page : 13 - 37
La politique étrangère de la France depuis 1945
Chap. 2 - L'impuissance française (1951-1958)
Page : 38 - 61
La politique étrangère de la France depuis 1945
Chap. 4 - Le défi à l'ordre établi (1962-1965)
Page : 81 - 100
Une politique étrangère 1958-1969
Chap. 3 - Les États-Unis - Dwight Eisenhower et John Kennedy
Page : 89 - 119
La Grandeur : Politique étrangère du général de Gaulle
Chap. 8 - La brouille franco-américaine
Page : 363 - 412
La politique étrangère de la France depuis 1945
Chap. 6 - Le choix de la continuité (1969-1974)
Page : 119 - 142
La politique étrangère de la France depuis 1945
Chap. 7 - L'éducation d'un Président (1974-1981)
Page : 143 - 165
La politique étrangère de la France depuis 1945
Chap. 8 - Nouvelle guerre froide, nouvelle détente
Page : 169 - 190
La politique étrangère de la France depuis 1945
Chap. 9 - La fin de Yalta (1988-1995)
Page : 191 - 216
La IVe République et l'Alliance atlantique
Chap. 1 - Les origines d'un atlantisme à la française,ou de l'entrée réticente de la France en guerre froide
Page : 33 - 47
La IVe République et l'Alliance atlantique
Chap. 2 - De quelques influences déterminantes en matière de processus de décision
Page : 49 - 70
La IVe République et l'Alliance atlantique
Chap. 3 - Des négociations du traité de Washington à la mise en place de l'Alliance atlantique : une constante quête d'influence
Page : 71 - 100
La IVe République et l'Alliance atlantique
Chap. 4 - Une situation de dépendance accrue ...
Page : 103 - 125
La IVe République et l'Alliance atlantique
Chap. 5 - Conduit à améliorer l'efficacité stratégique, institutionnelle et opérationnelle de l'Alliance atlantique
Page : 127 - 157
La IVe République et l'Alliance atlantique
Chap. 6 - Et à explorer d'autres voies pour en atténuer le poids politique
Page : 159 - 186
La IVe République et l'Alliance atlantique
Chap. 7 - La guerre froide au quotidien : les bases de l'OTAN en France
Page : 189 - 210
La IVe République et l'Alliance atlantique
Chap. 8 - Une Alliance de moins en moins adaptée aux besoins français ?
Page : 211 - 235
La IVe République et l'Alliance atlantique
Chap. 9 - Quelles autres voies pour sauvegarder la puissance française ?
Page : 237 - 258
La Guerre froide de la France (1941-1990)
Chap. 2 - 1944-1945 : « La belle et bonne alliance »
Page : 65-100