Thèmes Thème
ThèmeCrise sociale et politique en Pologne et avènement de Solidarnosc
Année début1980
Année fin1991
Synopsis


31/08/1980 Signature des accords de Gdańsk par Lech Wałęsa au nom des grévistes et le Vice-premier ministre Mieczysław Jagielski
04/12/1980 Dans les premiers jours de décembre se tiennent plusieurs réunions des dirigeants politiques et militaires des pays membres du Pacte de Varsovie dans le but d'exercer une pression sur les autorités polonaises et Solidarność en laissant planer la possibilité d'une intervention militaire
11/02/1981 Le général Wojciech Jaruzelski devient chef du gouvernement polonais, il conserve son poste de ministre de la Défense
09/06/1981 Le Comité central du Parti communiste polonais (POUP) se réunit pour décider des suites à donner à la lettre que les soviétiques lui ont adressé le 5 juin, qui critique vivement l'action de Kania et Jaruzelski dans le traitement de la crise, le gouvernement est fortement remanié début juillet
18/09/1981 Moscou exige l'arrêt de la campagne anti-soviétique
13/12/1981 Instauration de la loi martiale par le Général Jaruzelski, les frontières polonaises sont fermées, les lignes téléphoniques coupées, l’armée investit les villes, des milliers de militants de Solidarność dont Lech Wałęsa sont arrêtés, la liberté syndicale est suspendue
12/04/1982 Solidarność tente de continuer à fonctionner de façon souterraine, sa radio émet pour la première fois pendant quelques minutes à Varsovie en ce jour de Pâques, une « Commission de coordination intérimaire » (ICC) centrale est créée le 22 avril, des « Conseils régionaux » sont installés les semaines suivantes
01/05/1982 À l'appel de Solidarność, des messes sont célébrées dans quatre églises de Varsovie et un défilé alternatif de la parade officielle rassemble de 10 à 50 000 personnes
31/08/1982 Le second anniversaire des accords de Gdańsk est marqué par de violentes manifestations qui font cinq morts et des centaines de blessés, des milliers de personnes sont arrêtées
08/10/1982 Tous les syndicats dont Solidarność, existant avant l'imposition de la loi martiale le 13 décembre dernier, sont dissous, le cardinal Glemp condamne très vivement cette décision ainsi que le maintien de la loi martiale au cours d'une homélie prononcée le 16 octobre
20/10/1982 Solidarność poursuit ses activités clandestines, dans un communiqué le syndicat demande le boycott de toutes les nouvelles organisations syndicales mises en place par le gouvernement, annonce l'organisation d'une grève générale au printemps 1983 et d'actions pour les 10 et 11 novembre, jour anniversaire de l'indépendance recouvrée par la Pologne
31/12/1982 La loi martiale est suspendue en Pologne, toutefois le gouvernement conserve les prérogatives des lois d'exception, Solidarność poursuit ses activités souterraines
16/06/1983 Du 16 au 23 juin, deuxième voyage de Jean-Paul II en Pologne, il rencontre Lech Wałęsa
22/07/1983 Le Général Jaruzelski lève la loi martiale en Pologne
22/07/1983 Levée de la loi martiale, décrétée le 13 décembre 1981, suspendue le 31 décembre 1982, la plupart des personnes encore détenues sont libérées à l'exception d'une soixantaine de prisonniers politiques dont sept leaders de Solidarność, mais toutes les lois votées par le Sejm qui renforcent le contrôle du Parti communiste dans la vie politique, sociale et économique du pays demeurent en place
05/10/1983 Le Prix Nobel de la Paix est décerné à Lech Wałęsa, son épouse le reçoit à Oslo le 10 décembre, le leader syndical craignant de ne pas être autorisé à rentrer en Pologne
01/05/1984 En Pologne, les manifestations parallèles, d'une faible ampleur comparée aux deux années précédentes, sont rapidement dispersées par la milice
21/07/1984 Pour marquer le quarantième anniversaire de la Pologne communiste, le Sejm vote une loi d'amnistie de tous les prisonniers politiques
19/10/1984 Le père Jerzy Popiełuszko, très proche de Solidarność, est assassiné par trois officiers de la police polonaise, ses obsèques célébrées à Varsovie par le cardinal Glemp rassemblent au moins 250 000 personnes et constituent de facto une grande manifestation de soutien aux libertés et à Solidarność
14/05/1985 Trois leaders de Solidarność à Gdańsk sont condamnés à des peines de prison de 2 ou 3 ans, à cette date environ 200 prisonniers politiques sont détenus, le gouvernement intensifie sa répression contre l'opposition tout en mettant en avant les progrès de la « normalisation »
13/10/1985 Élections législatives en Pologne, les premières depuis 1980, la participation selon les chiffres officiels est de 78,9%, selon Solidarność qui avait appelé au boycott, elle est de 66 %
31/05/1986 Zbigniew Bujak, le plus important leader de l'organisation souterraine de Solidarność est arrêté, venant après d'autres arrestations de leaders régionaux ou locaux elle constitue un coup dur pour le syndicat
15/09/1986 En Pologne, tous les prisonniers politiques sont libérés, cette mesure est symbolique pour le POUP du retour à la normale célébré durant le Xème Congrès du Parti, elle répond aussi à une exigence des Occidentaux, en particulier des États-Unis, pour un retour à des relations normales
29/03/1987 Nouvelle vague d'augmentation des prix des produits alimentaires et pétroliers, la quatrième depuis l'instauration de la loi martiale en décembre 1981
08/06/1987 Du 8 au 14 juin, troisième visite de Jean-Paul II en Pologne, le pape prie sur la tombe du père Jerzy Popieluzko
30/01/1988 Le gouvernement polonais annonce de très fortes augmentations de prix, de 40 % pour les produits alimentaires, de 60 % pour les produits pétroliers
Aucun livre référencé pour l’instant