Thèmes Thème
ThèmePrintemps et crise de Prague 68
Année début1968
Année fin1968
Synopsis


04/12/1962 XIIème Congrès du Parti communiste tchécoslovaque, marquant une libéralisation timide du régime
29/06/1967 Le Congrès des écrivains tchéques critique sévèrement le gouvernement et réclame la liberté d'expression
30/10/1967 Alexander Dubček prend la tête de l'opposition à Antonín Novotný lors d'une réunion du Comité Central du PCT
05/01/1968 En Tchécoslovaquie, Alexander Dubček devient premier secrétaire du Parti Communiste, le printemps de Prague commence
23/03/1968 Dubcek doit s'expliquer sur ses réformes au cours d'une réunion avec les dirigeants des pays membres du Pacte de Varsovie, à l'exception de la Roumanie
05/04/1968 Le Comité central du Parti communiste tchécoslovaque publie un programme d'action, dont le contenu popularisé comme le « socialisme à visage humain » irrite les Soviétiques
04/05/1968 Réunion à Moscou des dirigeants de l'Union soviétique et de la Tchécoslovaquie, les Soviétiques qualifient la situation à Prague de contre-révolutionnaire et se disent prêts à prendre des mesures extrêmes
08/05/1968 Réunion secrète à Moscou des dirigeants des pays membres du pacte de Varsovie, à l'exception de la Roumanie, consacrée à la situation en Tchécoslovaquie
19/06/1968 Manœuvres militaires de forces du pacte de Varsovie en Tchécoslovaquie pour faire pression sur les dirigeants tchécoslovaques afin qu'ils renoncent à leurs réformes
27/06/1968 Ludvík Vaculík publie le Manifeste des Deux Mille mots, appel à la démocratie sur lequel le Parti communiste tchécoslovaque (KSČ) se divise
04/07/1968 L'URSS et les pays du pacte de Varsovie, à l'exception de la Roumanie, adressent séparément une lettre de mise en garde à la Tchécoslovaquie
12/07/1968 Les dirigeants tchécoslovaques refusent de se réunir avec les autres pays d'Europe de l'Est à Varsovie comme les y invitait un courrier de Brejnev en date du 6 juillet
15/07/1968 Réunis à Varsovie sans la Roumanie, les dirigeants du pacte de Varsovie adressent une lettre d'avertissement à la direction du PC tchécoslovaque qui répond le 17 juillet en réaffirmant la poursuite de ses réformes et en se déclarant sûre du soutien de la majorité de la population
19/07/1968 Les dirigeants du Parti communiste d'Union soviétique optent après trois jours de débats pour une solution militaire en Tchécoslovaquie
22/07/1968 Les États-Unis font savoir à l'Union soviétique qu'ils n'interviendront pas en Tchécoslovaquie
29/07/1968 Rencontre de quatre jours à Čierna nad Tisou entre Brejnev et Dubček, les Soviétiques demandent le départ de plusieurs dirigeants du PC tchécoslovaque, la fermeture d'organisations « anti-socialistes » et l'arrêt des critiques anti-soviétiques
30/07/1968 Les ambassades tchécoslovaques à Varsovie, Berlin-Est et Budapest sont averties d'importants mouvements de troupes en direction des frontières de leur pays
03/08/1968 À l'issue d'une réunion des pays du pacte de Varsovie y compris la Tchécoslovaquie - mais toujours sans la Roumanie - la « déclaration de Bratislava » réaffirme la fidélité de la Tchécoslovaquie à la doctrine marxiste-léniniste
13/08/1968 Échange téléphonique entre Brejnev et Dubček, Brejnev exprime son inquiétude face aux idées « anti-socialistes » dominantes en Tchécoslovaquie et son mécontentement face au non-respect des accords conclus à Čierna et Bratislava, il demande à Dubček de résoudre la situation dans le pays le plus rapidement possible
16/08/1968 Le Politburo du CC du PCUS vote pour l'intervention militaire en Tchécoslovaquie
18/08/1968 Les dirigeants des pays du pacte de Varsovie - Bulgarie, Hongrie, Pologne, RDA et URSS - approuvent la décision soviétique d'intervenir militairement en Tchécoslovaquie
20/08/1968 Les troupes du pacte de Varsovie entrent en Tchécoslovaquie dans la nuit du 20 au 21 août, et prennent en moins de 48heures le contrôle des principales villes, des lieux stratégiques et des dirigeants, l'agence Tass publie un communiqué annonçant que les « forces du Pacte sont entrés en Tchécoslovaquie à la demande du Parti »
21/08/1968 La France condamne l'invasion soviétique en Tchécoslovaquie en ces termes : « L'intervention armée de l'URSS montre que le gouvernement de Moscou ne s'est pas dégagé de la politique des blocs imposée à l'Europe par l'accord de Yalta »
21/08/1968 Intervention des troupes du pacte de Varsovie en Tchécoslovaquie, mettant fin au printemps de Prague
26/08/1968 Accord connu sous le nom de Protocole de Moscou signé entre les dirigeants tchécoslovaques - Ludvik Svoboda et Gustáv Husák - et soviétiques sur la normalisation de la situation politique
17/04/1969 Gustáv Husák devient Premier secrétaire du Parti communiste tchécoslovaque, en remplacement de Alexander Dubček qui avait perdu de fait le pouvoir depuis l'intervention soviétique d'août 1968
Histoire des démocraties populaires - Tome 2
La tragédie tchécoslovaque (chapitre 11)
Page : 245-283