Thèmes Thème
ThèmeCrise des Euromissiles et traité FNI
Année début1976
Année fin1991
Synopsis


11/03/1976 Début du déploiement des missiles SS-20 par l'URSS, ouvrant la crise des Euromissiles
28/10/1977 Le chancelier allemand, Helmut Schmidt, s'alarme d'un possible déséquilibre nucléaire en Europe lors d'une conférence prononcée à l'IISS
07/04/1978 Les États-Unis suspendent la production de la bombe à neutrons
04/01/1979 Lors de la conférence de la Guadeloupe, les quatre dirigeants occidentaux abordent les questions nucléaires et diplomatiques
05/07/1979 Le NSC adopte le plan de modernisation des forces nucléaire de théâtre en Europe à hauteur de 108 Pershing II (IRBM) et 464 missiles de croisière (GLCM)
06/10/1979 Brejnev profite d'un grand discours qu'il prononce à l'occasion des cérémonies du trentième anniversaire de la RDA, pour faire des propositions de limitation du déploiement des missiles mobiles SS-20 dans la partie occidentale de l'U.R.S.S., moyennant l'abandon par l'OTAN de ses plans de renforcement en Europe
12/12/1979 L'OTAN décide de déployer des fusées Pershing II en Europe, en réponse aux SS-20 soviétiques, et propose des négociations sur la réduction des armes nucléaires en Europe
21/08/1980 Dans le courrier qu'il adresse à Carter, Brejnev réitère formellement son accord pour « discuter simultanément et en relation organique des systèmes nucléaires de moyenne portée en Europe et des systèmes nucléaires avancés américains » sans attendre la ratification du traité SALT 2
17/10/1980 Les négociations préliminaires américano-soviétiques sur les armes nucléaires de théâtre en Europe, dites euromissiles, s'ouvrent à Genève
04/05/1981 Le Conseil de l'Atlantique nord (CAN) réaffirme la « double décision » de décembre 1979 et se félicite que les États-Unis aient l'intention d'engager pour la fin de l'année des négociations avec l'Union soviétique sur une limitation des forces nucléaires de théâtre (TNF) dans le cadre des négociations sur les armes nucléaires stratégiques (SALT)
12/07/1981 Premier sommet franco-allemand depuis l'élection de F. Mitterrand, qui apporte son soutien à la « double décision » de l'OTAN concernant les forces nucléaires intermédiaires (FNI), confortant ainsi la position du chancelier H. Schmidt
24/09/1981 Un communiqué commun annonce que les États-Unis et l'Union soviétique ont décidé d'ouvrir des négociations sur la réduction des armes nucléaires de théâtre en Europe à partir du 30 novembre 1981
10/10/1981 Manifestation contre les missiles nucléaires en République fédérale d'Allemagne
18/11/1981 Ronald Reagan dévoile la position de négociation des États-Unis pour les pourparlers relatifs aux forces nucléaires intermédiaires (FNI)
30/11/1981 Début à Genève des négociations relatives aux armes nucléaires de portée intermédiaire (FNI)
30/12/1981 Fondation du Comité pour le désarmement nucléaire en Europe (CODENE) par des organisations de gauche, des mouvements écologistes ou pacifistes et des personnalités
16/03/1982 Fin du premier tour des négociations sur les forces nucléaires intermédiaires (FNI) de Genève, aucun accord n'est en vue
16/03/1982 Brejnev annonce le gel du déploiement des missiles nucléaires de portée intermédiaire en Europe
16/07/1982 Durant le second tour des négociations FNI, les négociateurs américain, Paul Nitze, et soviétique, Yuli Kvitsinsky, tentent de trouver un compromis via des discussions secrètes entre eux
30/09/1982 Le troisième tour des négociations FNI de Genève s'ouvre après que les deux parties ont refusé le compromis Nitze-Kvitsinsky, la mort de Brejnev le 10 novembre 1982 empêchant toute possibilité d'avancée substantielle
21/12/1982 Dans un discours prononcé à l'occasion du soixantième anniversaire de l'URSS, Andropov fait des propositions de réduction des armements nucléaires stratégiques (START) et intermédiaires (FNI)
20/01/1983 Discours de F. Mitterrand au Bundestag, soutenant l'installation de missiles Pershing
29/01/1983 Quatrième tour des négociations FNI, sans avancée, chaque partie reste sur ses positions : « option zéro » du côté américain, pas de déploiement des Pershing 2 et des missiles de croisière, parité entre les missiles britanniques et français et les SS-20 du côté soviétique
06/03/1983 En RFA, l'union CDU/CSU remporte les élections législatives, Helmut Kohl demeure chancelier, les Verts font leur entrée au Bundestag, mais les partisans de la « double décision » de l'OTAN relative aux FNI en sort renforcé
30/03/1983 Dans les négociations FNI, les États-Unis proposent un accord « intérimaire » consistant à fixer le nombre des missiles de portée intermédiaire américains et soviétiques à un même niveau
17/05/1983 Cinquième tour des négociations FNI, sans accord, les Soviétiques refusent l'idée d'un accord intérimaire à parité entre les parties qui signifierait un déploiement partiel des Pershing II et des BGM-109 G américains et ne tiendrait pas compte des forces nucléaires françaises et britanniques, ainsi que des forces nucléaires américaines avancées dans le calcul d'équilibre
13/10/1983 Dans une allocution à Bruxelles, F. Mitterrand expose la position française sur les euromissiles
22/10/1983 Manifestations dans les grandes villes d'Europe contre le déploiement d'armes nucléaires
11/11/1983 L'OTAN met fin à l'exercice Able Archer 83, qui a engendré la mise en alerte par l'URSS de ses forces nucléaires
22/11/1983 Le Bundestag adopte, par 286 voix contre 226, la résolution déposée par le gouvernement approuvant l'implantation d'euromissiles américains sur le sol de la République fédérale d'Allemagne (RFA)
23/11/1983 La délégation soviétique quitte le sixième et dernier tour des négociations FNI en cours à Genève relatives aux armes nucléaires de portée intermédiaire en Europe, après de multiples mises en garde relatives aux contre-mesures militaires que ne manquerait pas de prendre l'URSS en cas de déploiement des missiles américains
15/12/1983 Les neuf premiers Pershing II sont opérationnels en RFA
22/11/1984 Annonce par les États-Unis et l'Union soviétique de la reprise des négociations de contrôle des armes nucléaires (NST) qui englobent les armes stratégiques (START), les armes intermédiaires (FNI) et les armes spatiales et de défense antimissile (ABM et IDS)
08/01/1985 Accord entre George Shultz, secrétaire d'État américain, et Andréi Gromyko, ministre des Affaires étrangères soviétique, pour la reprise des négociations de réduction des armements sur trois sujets : les armes stratégiques (START), les forces nucléaires intermédiaires (INF) et les armes spatiales (IDS)
12/03/1985 Les Etats-Unis et l’URSS entament, à Genève, de nouvelles négociations sur la maîtrise des armements (NST), englobant les systèmes de défense spatiale (ABM et IDS), les forces nucléaires stratégiques (START) et les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI)
08/04/1985 Gorbatchev accepte le principe d'un sommet soviéto-américain proposé par M. Reagan, et annonce un moratoire jusqu'en novembre sur le déploiement des SS-20 en Europe
27/09/1985 Dans une lettre adressée à Reagan, Gorbatchev propose une réduction de 50 % des arsenaux nucléaires des deux superpuissances à la condition qu'elle soit accompagnée d'un arrêt quasi total du programme américain de défense antimissiles (IDS)
02/10/1985 Visite de Gorbatchev en France, il propose des négociations directes avec la France et le Royaume-Uni sur leurs armements nucléaires, Mitterrand décline cette offre et se dit seulement prêt à des échanges de vues
01/11/1985 Le gouvernement néerlandais donne son accord à l'installation de 48 missiles de croisière, en raison de l'augmentation du nombre de SS-20 déployés par les Soviétiques
01/11/1985 Les États-Unis font de nouvelles propositions lors du troisième tour des négociations sur les armes nucléaires et spatiales (START, IDS, FNI)
13/12/1985 Fin du déploiement des Pershing II en Europe
14/01/1986 Proposition de Gorbatchev à Reagan d'entamer des négociations d'élimination par étape à l'horizon 2000 de toutes les armes nucléaires, rendue publique le 15 janvier 1986
16/01/1986 Reprise des négociations à Genève, concernant les FNI les propositions de Gorbatchev reprennent l'« option zéro » de 1981, l'accueil des États-Unis est positif mais les Européens s'inquiètent du risque de se retrouver seuls face aux imposantes forces conventionnelles du pacte de Varsovie
24/02/1986 En réponse au plan de désarmement présenté par Gorbatchev en janvier, Reagan se montre favorable au principe de la réduction de 50 % des armes stratégiques (START) et revient pour les armes de portée intermédiaire (FNI) à une « option zéro » en Europe et en Asie
10/10/1986 Sommet entre les États-Unis et l'URSS à Reykjavik, le deuxième entre Reagan et Gorbatchev, sans accord global sur le contrôle des armements, mais concernant les FNI un accord de principe est trouvé pour un plafond de 100 missiles de portée intermédiaire (LRINF) tous en Asie
15/01/1987 Septième tour des négociations FNI, les délégations travaillent sur un texte de traité, basé sur l'accord de principe de Reykjavik limitant à 100 le nombre de missiles, tous en Asie, aucun en Europe, et comportant des mesures inédites détaillées de vérification
28/02/1987 Gorbatchev accepte la possibilité de conclure un accord séparé sur les forces nucléaires intermédiaires (FNI) dans un scénario « option zéro », indépendamment d'un accord sur les armes spatiales et antimissiles (IDS et ABM), concession majeure des Soviétiques
10/04/1987 Dans un discours prononcé à Prague, Gorbatchev annonce que l'URSS est prête à entamer l'examen du problème des missiles à courte portée en Europe, catégorie d'armes dont la supériorité soviétique en fait la principale objection des Européens de l'Ouest à un accord séparé américano-soviétique sur les missiles à moyenne portée (FNI)
13/04/1987 Le secrétaire d'État américain, George Shultz, rencontre à Moscou Chevardnadze et Gorbatchev avec qui les bases d'un accord sur le scénario « double option zéro » dans les négociations FNI sont jetées
27/04/1987 Durant le huitième tour des négociations FNI, les Soviétiques déposent un projet complet de traité basé sur la « double option zéro »
23/07/1987 Dans une interview à un journal indonésien, concernant les négociations FNI, Gorbatchev se dit prêt à renoncer aux SS-20 en Asie et à tous les missiles à plus courte portée, ouvrant définitivement la voie à la « double option zéro » globale en Europe et en Asie
26/08/1987 Helmut Kohl annonce que la RFA démantèlera ses 72 missiles (SRINF) Pershing 1-A, une fois éliminés tous les missiles de portée intermédiaire américains et soviétiques, levant ainsi le dernier obstacle majeur à l'aboutissement positif des négociations FNI
18/09/1987 À l'issue de trois jours d'entretiens entre Shultz et Chevardnadze, les Etats-Unis et l'URSS annoncent être parvenus à un accord de principe pour conclure un traité sur l'élimination des missiles nucléaires de portée intermédiaire (FNI) et qu'une rencontre entre Reagan et Gorbatchev aura lieu à l'automne 1987
23/11/1987 Quatrième et ultime rencontre en trois mois entre Shultz et Chevardnadze avant le sommet de Washington, Américains et Soviétiques s'accordent sur les procédures de vérification du traité FNI
08/12/1987 A Washington, troisième sommet entre Reagan et Gorbatchev, signature du Traité de désarmement sur les armes de portée intermédiaire (traité FNI)
23/05/1988 Ratification du traité d'élimination des missiles de portée intermédiaire en Europe (FNI) par le Soviet Suprême, suivie le 27 mai par celle du Sénat des États-Unis. Le traité entre en vigueur le 1er juin pour une durée indéterminée
01/06/1988 Entrée en vigueur du Traité sur les forces nucléaires intermédiaires (FNI, ou en anglais INF), mettant fin à la crise des euromissiles
06/06/1988 Installation de la « Commission spéciale de vérification » prévue à l'article XIII du traité FNI
03/05/1990 Bush annonce l’annulation des programmes de modernisation des obus d’artillerie nucléaire déployés en Europe et du successeur du missile nucléaire à courte portée Lance
27/09/1990 Le dernier des missiles à portée intermédiaire Pershing 2 installés en Allemagne est envoyé aux États-Unis pour y être détruit, selon les prescriptions du traité FNI
31/05/1991 Tous les missiles objet du traité sur les Forces nucléaires intermédiaires (FNI, ou en anglais INF) sont éliminés
27/09/1991 Le Président George H. W. Bush annonce que les États-Unis vont retirer toutes leurs armes nucléaires tactiques déployées à l'étranger et détruire 24 000 têtes nucléaires
05/10/1991 En réciprocité à l'annonce de George H.W. Bush du 27 septembre, les Soviétiques annoncent le retrait de toutes les armes nucléaires tactiques, et leur destruction ou leur stockage selon les cas
09/10/1992 Les États de la Communauté des États Indépendants (CEI) créée sur les décombres de l'URSS signent un accord de participation au traité FNI
03/11/1994 Le traité bilatéral FNI devient multilatéral avec l'engagement de la Biélorussie, du Kazakhstan, de la Russie et de l'Ukraine de le respecter
Aucun livre référencé pour l’instant