Évènements Évènement
LibelléProclamation d'indépendance de la Lituanie
Date (début)11/03/1990
Synopsis
En dépit du traité de paix avec la Russie soviétique le 12 Juillet 1920, la Lituanie sera occupée par celle-ci à partir du 15 Juin 1940, en vertu du pacte Molotov-Ribbentrop (23 Aout 1939). Mais la Lituanie ne baissera jamais les bras : combats de partisans jusqu’en 1953, immolation de Romas Kalanta à Kaunas le 14 Mai 1972, première manifestation timide le 23 Aout 1987 pour protester contre le pacte Molotov-Ribbentrop, fondation de Sajudis le 3 Juin 1988. A partir de cette date, les manifestations allaient se multiplier, rassemblant de plus en plus de monde.

Le 18 Mai 1989, le Soviet (devenu Conseil) suprême de Lituanie adopta une déclaration solennelle sur la souveraineté de la Lituanie et déclara que les lois de la République de Lituanie primaient sur celles de l’URSS. Le 23 Aout 1989, ce fut la chaine humaine de 2 millions de personnes, Baltijos Kelias, reliant Vilnius à Tallinn via Riga pour protester contre l’occupation soviétique, chaine qui eut un énorme impact dans le monde en raison de sa couverture par les télévisions étrangères.

Le 24 Février 1990 eurent lieu les premières élections libres au Conseil suprême, qui consacrèrent la victoire du Sajudis (101 sièges sur 141), bien que le parti communiste d’Algirdas Brazauskas se soit transformé en parti social-démocrate. Le 11 Mars 1990, le Conseil suprême de la RSS de Lituanie s’autoproclama Parlement légitime, exprimant la volonté de la Nation, et vota l’acte rétablissant l’Etat lituanien. Vytautas Landsbergis (ci-dessous) fut élu président du Conseil suprême, faisant fonction de Chef de l’Etat et Kazimiera Prunskienė fut nommée Premier ministre.

Mais les troupes soviétiques occupaient toujours la Lituanie. L’URSS commença sa reprise en main le 18 Avril 1990 par un embargo sur l’approvisionnement en pétrole. Force est de constater que les réactions des Occidentaux aux demandes d’aide de la Lituanie furent prudentes, pour ne pas dire pusillanimes (= fuyant leurs responsabilités). Puis, alors que l’attention du monde était tournée vers le Koweit, les OMON attaquèrent la télévision de Vilnius le 13 Janvier 1991, faisant 14 morts parmi les civils désarmés. Ils n’osèrent toutefois pas attaquer le Parlement, transformé en camp retranché et protégé par des milliers de Lituaniens. Le 31 Juillet 1991, ces mêmes OMON tuaient encore 7 gardes frontières lituaniens au poste de Medininkai.

Ce n’est qu’à la suite de l’étrange vrai-faux putsch de Moscou (19-21 Aout 1991) que les dirigeants occidentaux se précipitèrent pour reconnaitre l‘indépendance des Etats Baltes, alors que, quelques semaines avant, ils feignaient de ne voir qu’une affaire intérieure de l’URSS, afin de ne pas gêner Gorbatchev. Le 23 Aout 1991, la statue de Lénine était déboulonnée devant le siège du KGB, par la même grue qui servira, quelques jours plus tard, à réinstaller les statues des Saints au fronton de la cathédrale. La Lituanie entrera à l’ONU le 17 Septembre 1991, et l’Union soviétique implosera le 8 Décembre 1991.


Aucun livre référencé pour l’instant